1 décembre 2020
peinture naturelle

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter de la peinture naturelle

Conscients des enjeux environnementaux et sanitaires, nous sommes de plus en plus nombreux à choisir des produits naturels. Y compris la peinture naturelle qui est très disponible aujourd’hui. Voici donc l’essentiel à connaître à ce propos.

Quelle est la constitution d’une peinture naturelle ?

Une des premières questions que vous vous posez probablement concerne la formation des peintures naturelles, biologiques et écolos. Notamment si elles contiennent uniquement des ingrédients naturels et s’il y a une différence entre toutes ces appellations. Tout d’abord, sachez qu’une peinture naturelle n’est pas forcément 100% naturelle. Car d’après la loi, le terme naturel peut être utilisé quand un produit contient au moins 95% de composants naturels. Ces ingrédients devraient être biodégradables.

D’une autre part, cela signifie qu’une peinture naturelle n’est pas forcément exempte de produits chimiques. Certains fabricants préfèrent conserver quelques additifs pétroliers pour diminuer le temps de séchage, optimiser la stabilité dans le temps ou rendre l’application plus confortable. En ce qui concerne les appellations citées en haut, il existe effectivement une différence. On utilise le terme écolo pour décrire une peinture qui ne contient que peu de composés organiques volatils COV, alors que la formulation n’est pas nécessairement naturelle.

 

Quels sont les risques liés à la peinture naturelle ?

Un autre point qui vous intéresse est sans doute le risque associé à la peinture bio. Sachez alors que celle-ci contient et libère des COV, même quand elle est entièrement naturelle et sans produits chimiques. En effet, même les ingrédients naturels produisent du COV et c’est inévitable. Si de plus la peinture est à base d’huile végétale, elle aurait forcément subi une transformation chimique. Ceci dit, les peintures naturelles sont nettement moins polluantes que les peintures industrielles.

D’ailleurs, la réglementation exige qu’elles ne dépassent pas 5 g/l de COV (pour obtenir la mention sans COV), contre 30 g/l maximum pour les autres peintures. Les peintures naturelles sont néanmoins moins dangereuses pour la santé. Il reste tout de même le risque d’allergie causé par certains ingrédients comme la chaux et les terpènes contenus dans le pin et les agrumes. Ces composants allergisants peuvent notamment causer des irritations. D’où l’intérêt de porter des gants et d’aérer les pièces après application de la peinture.

 

La peinture naturelle est-elle efficace ?

Parlons pour finir de la qualité de la peinture bio qui est en effet aussi performante que la peinture industrielle. Les résines d’origine naturelle ou végétale sont d’autant efficaces, offrant un excellent pouvoir couvrant et une très bonne résistance aux UV, aux intempéries et au temps. Certains ingrédients comme la chaux, l’argile et le silicate de potassium sont reconnus pour leur capacité à régulier l’humidité intérieure.

Les peintures bio ne dégagent que peu d’odeurs, si ce n’est les essences naturelles des composants, et sont faciles à appliquer. Elles mettent cependant beaucoup à sécher, allant jusqu’à 12 heures selon le climat. 

Sur les peintures naturelles, on retrouve les labels NF Environnement, Écolabel, Natureplus ou Peinture Nature. Elles peuvent aussi ne pas être certifiées. Dans les deux cas, lisez bien l’étiquette avant d’acheter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *