1 décembre 2020
Mousse sur un toit

Mousses et lichens : comment en débarrasser le toit ?

Au fil du temps, les mousses, les lichens et les champignons s’incrustent sur les revêtements de toit. À la longue, ils risquent de proliférer et de détériorer le toit, c’est pourquoi il est important de les éradiquer au plus vite et d’entreprendre un démoussage de toiture dans les règles de l’art. Comment opérer ? Ces quelques astuces devraient vous aider à y arriver aisément et rapidement.

Appliquez un anti-mousse sur toute la surface du toit

Si vous choisissez de confier l’opération à un professionnel, il va dans un premier temps évaluer les dégâts avant de commencer à nettoyer toute la surface pour venir à bout des saletés qui s’y seraient incrustées. Cette solution est à retenir si vous avez le vertige ou si vous ne vous sentez pas le courage ou la volonté de procéder au nettoyage et à l’entretien de votre toit. La deuxième option serait de procéder vous-même au nettoyage. Avant de commencer, pensez à vous équiper d’un casque, d’un harnais de sécurité, d’une paire de chaussures aux semelles antidérapantes et d’une paire de gants.

Contrairement aux idées reçues, le fait d’entreprendre un démoussage de toiture n’est pas aussi complexe qu’il le parait. Commencez par appliquer un produit anti-mousse sur l’ensemble de la surface puis laissez agir le produit pendant deux jours. Rappelez-vous que le produit à utiliser n’est pas le même pour un toit en béton, en ardoise, en terre cuite, etc.  Un produit inadapté risquerait d’endommager le revêtement au lieu de le débarrasser des végétaux indésirables. Passez ensuite à la phase de démoulage en nettoyant toute la surface avec de l’eau et une brosse. Évitez si possible les nettoyeurs à haute pression si le toit est en tuiles ou en ardoise, car vous risquez d’écailler le revêtement.

Utilisez des produits anti-humidité pour éviter leur propagation

Il convient de rappeler que les mousses, les algues, les champignons et les lichens n’apparaissent que sur les surfaces humides. Aussi, pour éviter leur propagation, assurez-vous d’éradiquer l’humidité de votre toiture. Comment ? En utilisant une solution hydrofuge et comme, ce produit n’est pas trop agressif, on peut aussi bien l’utiliser sur des toits en ardoise, en tuile ou en PVC. Pour constater une réelle efficacité, choisissez de procéder à ce traitement après le nettoyage du toit. Pulvérisez l’ensemble du toit avec la solution puis laissez agir pendant quelques minutes avant de rincer avec de l’eau.

Profitez-en pour nettoyer la gouttière et la débarrasser des végétaux et autres déchets qui s’y seraient glissés et qui risqueraient de bloquer l’évacuation de l’eau de pluie et ainsi, de générer de l’humidité. À noter qu’il existe également des solutions qui allient à la fois l’efficacité de l’anti-mousse et du produit hydrofuge, mais elles ne sont pas toujours conseillées à tous les types de toit. Pensez à vous renseigner avant d’opter pour tel ou tel produit, ceci afin d’éviter les mauvaises surprises à l’arrivée.

Les astuces à retenir pour un nettoyage en règle du toit

Dans tous les cas, évitez de pulvériser de l’eau de javel sur le toit et dans les gouttières, car elle peut endommager le revêtement, surtout si elle est utilisée de manière abondante. En cas de doute sur la méthode ou les produits à utiliser, il est recommandé de demander conseils auprès d’un artisan couvreur.

Il est également important de rappeler que l’utilisation d’un nettoyeur à haute pression n’est pas conseillée sur les toits en tuiles et en ardoises. Même s’il permet de venir à bout des saletés incrustés et des végétaux indésirables, il reste que la puissance du jet risque de détériorer le revêtement et de le fragiliser sur le long terme.  Aussi, pour éviter de mauvaises surprises à l’arrivée, il vaut mieux soit confier le nettoyage à un pro, soit le faire avec de l’eau et une brosse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *