30 septembre 2020

Les étapes de maçonnerie pour un projet de construction maison

Construire une nouvelle maison est un projet de vie. Cette opération passe par des étapes de maçonnerie incontournables. Pour que votre projet réussisse, l’intervention d’une équipe de maçons qualifiés est primordiale. D’ailleurs, c’est le maçon qui lance le début des travaux, de la fondation aux finitions. Comprenez les démarches à suivre allant du terrassement à la pose d’enduit extérieur par le biais de cet article.

L’installation des fondations d’une nouvelle maison

Un professionnel en maçonnerie comme ce maçon en Haute Garonne commence son travail par la pose des fondations. Par ailleurs, pour que cela soit bien en place, le terrassement est nécessaire. Cette opération vise à modeler le terrain afin d’avoir une maison bien à plat. Une fois que c’est fait, l’artisan réalise les appuis. Il s’agit du fondement qui porte le poids du squelette et des charges transmises par la construction. Les fondations doivent être rigides. L’idéal est d’opter pour du béton armé. Il est à noter qu’il existe plusieurs types de fondations. Les fondations superficielles, les semi-profondes et les plus profondes. Si vous contactez un spécialiste en maçonnerie, il saura comment procéder face à ces formes différentes. En effet, il est préférable que les fondations traversent les couches de sol. Elles doivent également transmettre les charges au sol. Le but est d’assurer un excellent encastrement et de faire bloc.

L’étape du coulage de dalle et du soubassement

Pour obtenir une maison solide, le coulage de dalle est nécessaire. C’est l’élément de base des murs de fondations. Il renforce la structure du bâtiment. Il garantit sa meilleure tenue durant de longues années. Cette tâche exige la compétence d’un maçon pour ne pas mettre la maison en péril.

Ensuite, avant d’élever le bâti proprement dit, le soubassement est à réaliser. Il s’agit de la partie inférieure des murs qui se repose sur les fondations. Pour effectuer cette tâche, vous avez le choix entre trois techniques à savoir : le soubassement de type hérisson, le soubassement de type vide sanitaire et le soubassement de type sous-sol. Cliquez ici pour voir l’isolation à prévoir.

Les étapes de l’élévation des murs extérieurs et la pose d’enduit

Suite à tout cela, le maçon passe aux constructions des murs. Cette étape détermine la structure de la maison. Les linteaux et les volets roulants sont préinstallés au fur et à mesure que les murs montent. L’artisan suit un plan pour ce faire. Le choix des matériaux des murs importe avant cette prestation. Vous pouvez opter pour les briques, les parpaings, le béton ou le bois. La sélection peut être compliquée. C’est pourquoi vous devez demander des conseils auprès de votre artisan. Ainsi, la brique possède une forte inertie thermique. Elle a une excellente capacité à réguler l’hygrométrie. Elle assure une bonne isolation par l’extérieur. Tandis que le parpaing dispose d’une résistance mécanique optimale. Le bois garantit une limitation des ponts thermiques. Chaque matériau présente donc des atouts, mais le choix reste une question de goût et de style architectural.

À la fin du chantier, le maçon applique l’enduit extérieur. Là encore, le propriétaire peut choisir largement. Il y a l’enduit à base de plâtre, l’enduit liant hydraulique, l’enduit liant aérien et l’enduit spécifique. Ce dernier aide surtout à combler les fissures et les trous. Vous pouvez ensuite poser l’enduit décoratif pour la touche finale.

One thought on “Les étapes de maçonnerie pour un projet de construction maison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *