2 décembre 2021
monter un dossier bancaire

Financement : pourquoi monter un dossier bancaire ?

L’une des premières actions qu’un créateur d’entreprise doit entreprendre, c’est de chercher les moyens pour financer son projet. S’il n’a pas pu apporter suffisamment de fonds lui-même, il peut s’adresser à d’autres acteurs intervenant dans divers secteurs. Trouver l’argent nécessaire s’accompagne généralement de l’élaboration d’un dossier bancaire. Qu’entend-on par dossier de financement ? Et quel est l’intérêt de monter ce dernier ? Tour d’horizon sur son utilité et son importance dans cet article.

Dossier bancaire : définition

Pour appréhender le sujet correctement, il est essentiel de bien maîtriser le concept de dossier de financement. Un dossier bancaire contient des informations liées aux antécédents financiers d’un emprunteur, en l’occurrence le rapport de ses emprunts ainsi que ses paiements de dettes. Les organismes et les banques proposant la vente à crédit n’hésitent pas à visionner ce dossier afin de s’assurer que l’éventuel emprunteur a honoré ses crédits à temps. Des ennuis au niveau du remboursement pourraient entraîner une réponse négative à une demande de crédit renouvelable, par exemple.

Il en est de même pour les locataires disposant d’un dossier de crédit peu flatteur. Le bail d’un immeuble ou d’un appartement peut être refusé. Cela signifie que l’image de l’éventuel emprunteur est déterminée par son dossier bancaire. Le consentement des prêteurs à accorder le crédit de consommation ou autres prêts dépend de ce dernier. Pour obtenir une réponse positive, il est donc conseillé de témoigner d’une situation financière saine, soit exempte des découverts bancaires et des rejets de paiements.

Que mettre dans votre dossier bancaire ?

Le dossier bancaire est censé mettre en valeur les traits caractéristiques de votre projet. Pour montrer votre sérieux, il convient d’exposer votre business model. Concrètement, ce dernier permet d’énoncer à votre interlocuteur la façon dont votre projet va dégager du profit. Si vous envisagez de créer une entreprise, précisez :

  • L’activité de la société ;
  • La stratégie que vous souhaitez adopter ;
  • Les caractéristiques des services ou produits que vous allez commercialiser, sur quel marché vous comptez agir ;
  • La clientèle que vous allez cibler ;
  • L’état de la concurrence (s’il s’agit d’un marché sur lequel il n’est pas facile de faire sa place, ou s’il s’agit d’un nouveau marché dans laquelle la concurrence est également nouvelle pour vous) ;
  • La façon que vous utiliserez pour distribuer vos produits (comptez-vous les vendre vous-même ou passer par un réseau de distribution ?).

Une fois votre dossier bouclé, l’agent bancaire le transmet à sa hiérarchie pour que celle-ci donne sa réponse de principe immédiatement.

L’utilité du dossier bancaire

Le dossier bancaire désigne la pierre angulaire de la création de votre société. Celui-ci doit servir à persuader votre interlocuteur de vos compétences et de votre sérieux dans la réalisation du projet. En général, l’organisme qui vous financera attend de vous que vous êtes capable de rembourser, et/ou qu’il puisse bénéficier d’un retour sur investissement sur 36 mois, par exemple. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, il convient de préparer consciencieusement ledit dossier. Par la même occasion, vous réfléchirez à votre projet, à ses chances de réussite, à ses faiblesses et au marché auquel vous ciblez.

Vous devez préparer rigoureusement le prévisionnel financier que vous présentez. Pour cela, utilisez des chiffres tangibles que vous pouvez justifier. Si vos prévisions sont basées sur des chiffres non fondés, votre projet va perdre en crédibilité. De préférence, apportez des devis ou autres justificatifs avec vous. Cet aspect financier du projet est capital pour votre interlocuteur. Votre capacité à vous projeter financièrement en dépend, conditionnant souvent l’acceptation ou non d’un dossier bancaire.

Par ailleurs, il est important de souligner qu’aucun prêteur ne vous suivra si la rentabilité n’est pas au rendez-vous. Faites, donc, en sorte que le financement demandé ne serve pas à payer des choses que les bénéfices de l’entreprise devraient normalement compenser.

La note de la fin

En résumé, le financement, l’organisation et la préparation d’un projet ne sont pas choses faciles. Pour vous simplifier la tâche dans vos démarches juridiques et administratives, n’hésitez pas à vous faire aider. Les services proposés sur internet vous permettent, entre autres, de gérer simplement et en quelques clics le financement de votre projet. Aussi, pour anticiper toute mauvaise surprise, veillez à souscrire une assurance facultative emprunteur. Ce contrat contiendra des garanties contre les risques de décès, perte d’emploi, incapacité temporaire de travail et autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *